Singapour, dimanche 21 janvier 20123 (J+528)

Publié le par journaldebordmadeinsingapour

Compte-rendu de notre échappée à Malacca ce weekend.

Malacca est une ville intéressante sur laquelle il y a probablement plus à lire qu’à voir…rubber.jpg

 Elle est située à 3h de voiture au nord de Singapour, sur la côte ouest de la Malaisie. Fondée au 15e siècle, la ville a même donné son nom au détroit qui longe la Thaïlande à Singapour, reliant l’Océan Indien au Pacifique. Très fréquentée par les flottes chinoises au 15e, elle devient un important comptoir portugais au 16e siècle, puis passe aux Néerlandais et enfin aux Britanniques. Elle est classée au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2008.

Concrètement il ne reste que peu de choses de ce passé glorieux et multiculturel : quelques très jolies rues de shophouses (aujourd’hui aux noms chinois, hier aux noms néerlandais), quelques bâtiments de style flamand en briques rouges, une ruine de forteresse et un joli palais du sultan en bois. 3 heures suffisent pour en faire le tour.

La virée st néanmoins sympathique par le dépaysement qu’elle apporte : Malacca est joliment décrépie, agréablement basse, doucement ventée, un peu bordélique. Qui vit à Singapour saisit ces contrastes avec plaisir.

Et puis la route en soit est intéressante : les quelques millions de palmiers à huile qui bordent l’autoroute sur plus de 200 kilomètres donnent un aperçu des enjeux économiques et écologiques de cette agro-industrie controversée.

Le cadeau bonux étant l’arrivée à Singapour par la terre dimanche soir sous la pluie : on passe la frontière au niveau du pont de Woodlands, nous rappelant que la Cité-Etat est une ile-forteresse ultra sécurisée. Douaniers charmants et efficaces, comme d’hab’, mais atmosphère un peu « Welcome to Gataca » au check point.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jean-Marc 23/01/2013 22:39

et les parfums dans tout cela ?

russe Ardeche 22/01/2013 07:40

Merci pour votre récit de voyage.