Singapour, le 1er mai 2014 (J+991)

Publié le par journaldebordmadeinsingapour

ko-lipe.jpg

Vacances de Pâques en Thailande. En route pour Ko Lipe, petite ile de la mer d’Andaman comme on en voit sur les cartes postales.


Pour aller à Ko Lipe, on prend le n’avion (celui avec le tig’ comme dit Martin) jusqu’à Langkawi en Malaisie : 1h15 de vol, juste le temps d’une pleine page de stickers ; puis 1h30 de speedboat pour passer la frontière de la Thaïlande par la mer. Le ton est donné dès le ferry : celui-ci s’arrête au large de l’ile de Ko Lipe et le débarquement sur la plage se fait en long tail boats.

Expédions vite la partie Wiki : Ko Lipe est donc à l’extrême sud de la Thaïlande, en bordure du parc maritime de Tarutao (elle est donc la seul ile autorisée à la construction sur la zone). 2 km2, 700 habitants permanents, 3 plages, pas de voiture. Et du sable blanc, une eau transparente à environ 35 degrés. L'eau claire et calme fait de Ko Lipe un endroit concentrant 25% des espèces de poissons tropicaux du monde dit même Wikipedia. Une barrière de corail accessible à pieds et voilà nos monkeys le nez dans le Monde de Nemo.

 

4 jours de plage, de farniente au grand soleil, de snorkeling (plongée avec masque et tuba, accessible à un presque 3 ans qui a chassé le poisson perroquet pendant des heures), de jus de mangues et de curry vert.

4 jours à se gorger d'Asie et de mer chaude.

4 jours de pur plaisir à cinq. 

 

Là encore, petit paradis à découvrir avant la vague touristique qui approche….

A noter que l’accès à l’ile est difficile de mai à octobre en raison de la mer agitée. 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article