Dimanche 29 avril 2012 (J+258)

Publié le par journaldebordmadeinsingapour

Bon alors… c’était comment Bali ? Ben à vrai dire, on en débat encore…                     P1100810red.jpg

Bali, ile dont le seul nom fait triper la majorité des Européens depuis les années 30, se situe à 2h30 de vol de chez nous, un peu plus bas que l'Equateur,  au centre de l’immense Indonésie voisine.

Donc vacances de Pâques obligent, on embarque Mamie Dadou et destination Bali pour la Chacha family. Pas trop d’entrain pour Elodie qui connait déjà l’ile pour y avoir fait que jeunesse se passe il y a une décennie déjà, mais un peu la « destination obligée » pour qui vit à Singapour.

Un peu « voir Bali et mourir » en somme.

Direction Sanur à l’est de l’ile, jolie station balnéaire, loin de l’enfer de la mythique Kuta Beach (ses surfeurs, ses boites de nuit) et définitivement loin de mes 25 ans. Au programme de la semaine, une thématique plages et rizières.

Coté bleu : de l’eau bleue claire avec des grosses grosses vagues, des tas de poissons pour une Chacha exaltée du snorkeling (=la plongée avec masque et tuba), des repas les pieds dans le sable, des châteaux à l’ombre des cocotiers.

Coté vert : de la rizière en veux-tu en voilà, à étages ou plates, avec ou sans les temples ou les volcans.

Seul bémol : Bali ou l’enfer du shopping. Au coin de chaque rue, chaque plage, chaque rizière, chaque vue, des tas de marchés et autres shops à touristes. Sarongs, cerfs-volants, chapeaux, boites, sculptures sur bois et autres indispensables se négocient partout. Un peu envahissant le tourisme vu sous l’aspect marchands du temple…

Donc Bali sympa mais Bali pas sûr qu’on y retournera. Et puis ça va : on a acheté 12 sarongs, 1 cerf volant, 2 chapeaux, 3 boites, 5 sculptures sur bois, et un bon lot de colliers et teeshirts ; on devrait tenir quelques années.

PS : pour ceux que mes formalités administratives avec l’Indonésie ont passionné, sachez que la fameuse carte Overseas Workers d’Ade qui m’avait couté 200$ et beaucoup d’énergie ne nous a JAMAIS été réclamée à aucune frontière…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article